2.4. L'autonomie et la socialisation

La notion d'autonomie chez les 6-11 consiste en un apprentissage de la conscience de soi et à l'acquisition des valeurs et du sens commun dans le contexte dans lequel l'enfant s'insère. L'adhésion et la distanciation de ces valeurs permet un développement valeurs personnelles. Autrement dit, l'autonomie est définie par la capacité à se gouverner soi-même. Elle présuppose la capacité de jugement (prévoir et choisir) ainsi que la capacité d'agir, d'accepter ou de refuser en fonction de son propre jugement. Cette liberté doit s'exercer dans le respect des lois et des usages communs. L'autonomie d'une personne relève ainsi à la fois de la capacité et de la liberté.

La socialisation est un concept central pour notre personnel. En effet, les enfants accueillis sont au cœur de ce processus d'apprentissage qui leur permet de vivre en groupe. Concrètement, la socialisation consiste en l'acquisition de normes, de codes et de valeurs sociales ainsi que des règles de conduites de la société. En ce qui concerne la période de l'enfance, les instances de socialisations sont réduites (famille, école, pairs,...). Il s'agit, pour cet âge de la vie, de la socialisation primaire: la construction de la personnalité. La finalité de la socialisation est de permettre à l'individu d'interagir avec un environnement social, de s'y adapter et de s'y intégrer.

Socialisation
NormesCodesValeurs
Famille – Ecole – Pair - APEMS

La notion d'identité peut être expliquée de manière personnelle, sociale et psychosociale. Premièrement, l'identité personnelle est une différenciation entre soi-même et les autres. Elle permet d'être reconnu en tant qu'individu unique à travers les éléments qui forment son individualité. En second lieu, l'identité sociale se constitue de tous les attributs qui permettent à autrui de définir un individu et d'identifier ses appartenances ou les groupes dans lesquels il souhaiterait s'insérer. Ces attributs se composent des différentes catégories sociales ainsi que des codes et des statuts. L'identité n'est jamais figée, elle se construit tout au long de la vie et elle est le produit des interactions des individus.

Identité
Un groupe se constitue d'au moins deux individus et il doit être reconnu par un individu externe. Plusieurs éléments garantissent le fonctionnement d'un groupe: la définition d'un but commun, une cohésion affective, des relations directes, une unité dans les conduites et les attitudes, un partage de règles et de valeurs communes. Brièvement, les caractéristiques principales d'un groupe sont repérables par sa taille, son statut, les rôles ainsi que les normes. La formation des groupes requiert deux conditions fondamentales: des intérêts communs entre les membres et une interdépendance afin d'atteindre des objectifs ou des finalités. Les raisons qui conduisent les individus à se regrouper peuvent se rapporter différents besoins et processus. En effet, il peut s'agir d'un besoin de liens affectif et les individus se mettent ensemble afin de créer un espace d'appartenances et d'identification mutuelle. Le besoin de cohésion peut aussi être envisagé comme fédérateur car les aspirations et les attractions entre les individus les mènent à se lier. Par ailleurs, la volonté d'assouvissement des besoins sociaux et psychologiques peut aussi être à la base d'un groupe. Dans ce cas le groupe a une utilité pour ses membres, il permet de combler des besoins humains tels que la sécurité, la défense, l'affiliation, ou le sentiment d'une plus grande puissance du collectif, par exemple.

Formation de groupes
1. Intérêts communs (affinités – activités – jeux – APEMS – liens – espace - matériel)
2. Interdépendance (buts/objectifs communs – ressources - besoins)

Mission du personnel d’Hal & Cole face à l'autonomie:

  • Mettre en place des conditions d'apprentissage environnement humain, espace, temps et organisation des opportunités d'expérimentation
  • Évaluer l'enfant et le considérer comme un sujet doté de raison
  • Accompagner l'enfant dans le processus d'autonomisation et de développement de capacités
  • Sensibiliser l'enfant à la notion de responsabilité
  • Fixer des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes, temporels

Finalités de l'autonomie pour tes enfants:

  • Apprendre à se distancer et se positionner
  • Construire son identité propre (personnelle et de groupe)
  • Développer la notion de responsabilité (pour soi et face au groupe)
  • Parvenir à une autodiscipline (codes de la société)

Mission du personnel en APEMS face au processus de socialisation:

  • Accompagner l'enfant dans l'acquisition d'outils pour s'orienter dans l’espace social
  • Soutenir l'enfant dans sa capacité à s'orienter, faire des choix et gérer ses relations
  • Agir en faveur de la transmission des règles, des valeurs, des savoirs et des normes
  • Agir en cohérence avec le cadre culturel, contexte, environnement
  • Définir et poser un cadre clair pour favoriser la régulation du collectif
  • Garantir la prise en considération des intérêts

Finalités de la socialisation pour l'enfant:

  • Apprendre à maîtriser les codes et les conduites
  • Reconnaître les différents rapports et les statuts
  • S'intégrer dans un groupe de pairs (dans différents contextes) et prendre un rôle actif
  • S'orienter et se comporter de manière adéquate dans les différents mondes côtoyés (école, famille, pairs, institutions,...)
  • Acquérir des dispositions (manières de faire) suite à ses expériences
  • Apprendre que les pratiques et les codes ne sont pas transférables d'un contexte à un autre

Finalités du groupe et de l'espace collectif pour l'enfant:

  • Être reconnu comme un individu singulier et s'insérer dans un collectif reconnu par les autres
  • Identifier l'espace collectif pour soi, se reconnaître à l'intérieur d'un cadre
  • Distinguer les différents types d'espaces collectifs
  • S'approprier des lieux d'appartenance
  • S'insérer dans des espaces d'expression personnelle individuelle et collective
  • Expérimenter des actions et des projets au sein des groupes et du collectif

Pratique:

Styles de prise en charge et niveaux d'autonomie
Style de l'éducateur/moniteurNiveau d'autonomie d'un individu ou d'un groupe
1. Style directif «JE »

Rôle: Structurer

Buts: Organisation - Planification – Contrôle

Comportement: Organisationnel

  • Instructions
  • Procédures précises
  • Maîtrise et application des règles et des références
  • Individualisation de la prise en charge

Posture éducative:

  • Temporaire
  • Situations de crise ou d'urgence
  • Neutralité
  • Utile pour le personnel peu expérimenté
1. Autonomie faible

Définition: Peu de connaissances des attentes et des règles

Compétence:

  • Faible ou très faible
  • Pas de possibilité d'atteindre un objectif
  • Résolution de problème faible
  • Manque de connaissances
  • Manque de savoir-faire

Comportement:

  • Peu d'initiative
  • Passif, les idées et les informations viennent de l'extérieur
  • Pas de capacité à utiliser les compétences de base en contexte

Motivation:

  • Faible, pas de volonté
  • Pas prêt
  • Pense que c'est aux autres de faire
  • Pense que c'est inutile, sans intérêt ou sans espoir
2. Persuasif «JE » + «NOUS »

Rôle: Mobiliser

Buts: Persuasion - formation consultation

Comportement: Organisationnel – relationnel

  • Explications
  • Mise en valeur des projets, activités, …
  • Mise en valeur de la personne/groupe
  • Accompagnement, encouragement
  • Confiance, information et formation
  • Sanctions positives, reconnaissance
  • Évaluation des individus et appui

Posture éducative:

  • Sincère, authentique, non manipulatoire
  • Création de groupes et formation de projets
  • Encouragement de la participation
2. Autonomie modérée

Définition: Peu de compétences et de connaissances des attentes et volonté modérée

Compétence:

  • Faible
  • Attente des suggestions de l'extérieur
  • Intérêt pour les aspects pratiques
  • Intérêt pour les raisons des attentes
  • Questionnements

Comportement:

  • Volonté
  • Utilisation des connaissances de base
  • Prise en compte des expériences antérieures
  • Réticences face aux contraintes

Motivation:

  • Moyenne ou forte
  • Démonstration de bonne volonté
  • Porte de l'intérêt aux activités et au projet
  • Pas d'implication active personnelle
3. Participatif «JE» + «VOUS» + «NOUS»

Rôle: Associer

Buts: Conseil - partenariat – négociation

Comportement: Peu organisationnel - très relationnel

  • Conseiller
  • Analyser les situations
  • Appui à la résolution de problèmes
  • Considération des idées des individus et des groupes

Posture éducative:

  • Négociation
  • Aménagement de solutions pour la garantie des intérêts mutuels
  • Garantie du cadre
  • Égalité enfant éducateur
  • Favoriser convivialité
3. Autonomie bonne

Définition: Maîtrise des règles et des attentes et volonté variable

Compétence:

  • Connaissance du cadre
  • Savoir-faire
  • Savoirs-être
  • Responsabilité
  • Capacité de recherche d'information et d'aide

Comportement:

  • Participation active
  • Implication, idées
  • Prend en compte l'environnement
  • Centration sur la réussite
  • Capacité à envisager le futur

Motivation: variable

  • Faible à moyenne = conditionnelle manque de confiance en soi - besoin d'appui
  • Forte = inconditionnelle Vision positive de ses capacités, parfois démesurée – besoin de liberté et d'indépendance
4. Délégatif «Laisser faire »

Rôle: Responsabiliser

Buts: Responsabilisation – initiative -évaluation

Comportement: Peu organisationnel – très relationnel

  • Définition des missions, objectifs et projets – méthodes propres de l'individu/groupe
  • Accompagnement et retours
  • Valorisation
  • Confiance et contrôle diminué
  • Aide indirecte
  • Évaluation

Posture éducative:

  • Responsabilité partagée
  • Délégation réfléchie
  • Permettre le développement des expériences, l'autonomie
4. Autonomie forte

Définition: Connaissance des attentes et compétences

Compétence:

  • Forte
  • Autonomie
  • Prise de recul et analyse critique
  • Savoir-faire
  • Savoir-être
  • Capacité de recherche d'information et d’aide

Comportement:

  • Prise en considération du contexte
  • Fixation autonome d'objectifs
  • Transmission des connaissances aux pairs
  • Progression et apprentissage

Motivation:

  • Forte
  • Participation active et intérêt
  • Bonne image de soi, estimation des capacités
  • Auto-récompense
  • Communications de la motivation aux pairs
  • Investissement et centres d'intérêts variés

2.4.1. Les besoins spécifiques des enfants

Afin de garantir un développement stable des enfants, il est nécessaire de combler leurs besoins fondamentaux de santé et de sécurité. Néanmoins, de nombreux autres besoins sont à prendre en considération afin de mener une action éducative adéquate:

  • Besoin d'authenticité – apprécier l'enfant à sa juste valeur, là où il en est
  • Besoin d'attention – lui garantir une disponibilité et une écoute adaptée/mesurée
  • Besoin de reconnaissance – lui signifier ses qualités ses forces mais aussi les points à travailler
  • Besoin de respect: personnalité, goûts, envies, capacités
  • Besoin d'accompagnement: soutien, encouragement, compliment
  • Besoin de structure: cadre, limites
  • Besoin de connaître les codes de civilité, de comportement
  • Besoin de réalisation, d'accomplissement, d'expression, de créativité

Pyramide de Maslow

Pyramide de Maslow

Pyramide de Dilts

Pyramide de Dilts

Afin d'entreprendre une activité éducative en cohérence avec les besoins spécifiques des enfants, le personnel d'encadrement a le devoir de se renseigner, d'agir et de communiquer à différents niveaux:

  • Connaissances sur la classe d'âge
  • Connaissances sur les habitudes, sociabilités, intérêts, cadre culturel
  • Cohésion du cadre éducatif: clair et sécurisant pour les enfants
  • Statut, rôle et fonction professionnel
  • Connaissances sur le fonctionnement et la régulation d'un collectif
  • Conscience des rapports sociaux et de leurs effets

Les enfants sont des individus uniques et singuliers et il est impératif de se focaliser sur les spécificités individuelles:

  • Différences interpersonnelles dans le degré d'attention
  • Inégalités dans les interactions (timidité, retard de parole, introversion,...)
  • Singularité des comportements affiliatifs
  • Capacité d'organisation
  • Comportements imitatifs
  • Caractères - tendances
  • Capacité d'apprentissage et d'acquisition
  • Facilité d'expression
  • Vulnérabilité - prédisposition/susceptibilité
  • Résilience - adaptation positive

2.4.2. L'altérité

Le concept d'altérité est essentiel dans une institution sociale. En effet, l'altérité pose la question de «l'autre » et de sa reconnaissance à travers les différences. Les enfants accueillis viennent de milieux divers en termes sociaux, culturels, ethniques et religieux. Par ailleurs, leurs particularités individuelles (caractère, physique,...) sont aussi marquées par la diversité. Ainsi, la visée de l'altérité est de prendre en compte l'autre, en relation à soi-même, et de parvenir à vivre ensemble de manière indépendante tout en se respectant.

Altérité
Les stéréotypes sont des représentations sociales collectives au sujet de caractéristiques propres à un groupe. Ils représentent une simplification de la réalité car l'humain a besoin de donner du sens au monde qui l'entoure. Par ailleurs, les stéréotypes servent à renforcer l'identité du groupe d'appartenance d'une personne et d'expliquer les causes des comportements des autres groupes.

Un préjugé est une appréciation ou un jugement préconçu au sujet d'un individu ou d'un groupe. Le préjugé émerge lorsque l'individu ne dispose pas des informations nécessaires afin de se forger une opinion objective. Il peut aussi être induit par l'éducation, la culture ou le contexte.

La discrimination est un comportement négatif, conscient ou inconscient, envers des individus ou des groupes d'individus en rapport à un collectif. Concrètement, elle représente des actions ou des traitements défavorables envers ces individus comme, la mise à l'écart ou l'isolement. La discrimination est un facteur restrictif de l'égalité des chances, des droits et des devoirs; de même qu'elle porte atteinte à la construction sociale et psychologique des individus.

Mission du personnel éducatif concernant l'altérité de manière globale:

  • Veiller aux rapports interpersonnels et intergroupes
  • Être attentif et sensibiliser les enfants aux notions de stéréotypes, de préjugés et de discrimination
  • Atténuer les comportements discriminatoires et ségrégatifs
  • Œuvrer vers la résolution de conflits interpersonnels et intergroupes
  • Sensibiliser à la différence et aux singularités
  • Tenir compte du contexte dans lequel le groupe s'insère (sport, projets, jeux,...) certains préjugés disparaissent ou s'amplifient selon le contexte

Moyens:

  • Mettre les individus et les groupes en contact et définir des objectifs communs
  • Appuyer officiellement les groupes constitués
  • Répartir de manière égale le statut, les rôles et de pouvoir entre les groupes
  • Conduire les groupes à coopérer et à atteindre des buts communs
  • Superviser les groupes
  • Éviter les situations de compétition intergroupes sans objectifs communs
  • Constituer ponctuellement des groupes hétérogènes ou imposer des critères d'inclusion
  • Dé-catégoriser et re-catégoriser

But: renforcer les synergies et développer des sociabilités

Finalités pour les groupes et les individus:

  • Collaborer doit conduire à une réussite et un succès
  • Renforcer les synergies
  • Développer des sociabilités
  • Apprendre à inclure
  • Apprendre à se positionner dans un collectif
  • Défendre ses intérêts personnels et prendre en compte ceux des autres
  • S'investir pour le collectif
  • Comprendre les différences

Les enjeux de l'altérité dans le cadre de l'accueil d'enfants en APEMS posent la question de l'inclusion et de l'exclusion.

L'inclusion est le fait de garantir l'accès d'un individu ou d'un groupe à un collectif, un espace, une action, …

L'exclusion est un retrait de l'activité et de la participation. Un individu ou un groupe agit de manière à limiter l'accès à des ressources ou à prendre part à des collectifs à d'autres individus. Les droits et l'équité ne sont plus garantis et une injustice se crée.

Mission du personnel encadrant pour garantir l'inclusion:

  • Fixer des règles communes régissant l'accès au matériel, aux espaces,...
  • Favoriser la reconnaissance de l'individu singulier
  • Valoriser l'individu de manière à ce que le collectif le perçoive
  • Éduquer, donner des outils aux plus démunis
  • Sécuriser et rassurer les enfants
  • Veiller à une distribution équitable des ressources disponible
  • S'investir dans les dynamiques et gérer les différents types de profils (meneur, suiveur,...)
  • Expliquer les enjeux, les différences
  • Effectuer de la sensibilisation
  • Engager des discussions

Différentes formes d'exclusion:

  • Pauvreté
  • Handicap
  • Chômage
  • Éducation et enfance
  • Culture et religion

Conséquences de l'exclusion:

  • Marginalisation
  • Désaffiliation
  • Conséquences psychiques
  • Émotionnelles
  • Cognitives
  • Long terme - exclusion sociale

Trois zones de la vie sociale selon Robert Castel:

  • «Zone d'intégration » activité régulière et sociabilités solides
  • «Zone de vulnérabilité » statut précaire et relations instables
  • «Zone d'exclusion » pas d'insertion stable et pertes des sociabilités

Zones de la vie sociale

2.4.3. La citoyenneté

La citoyenneté est la connaissance et la conscience des droits et des devoirs d'un individu. Un citoyen exerce ses droits et remplit ses devoirs quotidiennement. Il participe à la vie de lacs Cité » (institutions, etc.) et endosse des responsabilités.

Au niveau international, la citoyenneté est un droit protégé par les droits fiés à la personnalité et la liberté personnelle (art. 7, 8 et 13, 14, 15 de la CDE). Sur le plan national, elle découle de certains droits civils comme la filiation (C.C. art 252-327) et le nom (C.C. art 270).

Dans le cadre d’Hal & Cole, la mission des adultes et d'accompagner les enfants vers l'exercice d'une citoyenneté participative. Concrètement, il s'agit de conduire et préparer les enfants à prendre part au processus démocratique en créant des espaces ouverts à tous. L'exercice de la citoyenneté comprend trois niveaux: les droits humains, les valeurs universelles et les appartenances socioculturelles.

Objectifs:

  • Participation à la vie de l'institution
  • Exercer des droits et des devoirs
  • Développer des moyens pour se situer face aux enjeux
  • Opérer des choix éclairés
  • S'orienter dans la complexité
  • Accroître la notion de responsabilisation
  • Transmission des acquis
  • Favoriser les changements
  • Développer le sens critique et le respect des opinions

Finalités:

  • Devenir un acteur de la société
  • Créer un idéal commun
  • Développer des projets collectifs
  • Extension de la participation à la globalité
  • Créer des conditions optimales au vivre ensemble
  • Répartir les ressources équitablement
  • Construire des valeurs et de modèles communs
  • Délibérer de manière collective
  • Développer le concept de justice et son application
  • Mener les individus à une prise en compte de la pluralité des opinions et des conceptions
  • Parvenir à une égalité des chances

Critères:

  • Solidarité
  • Sentiment d'appartenance
  • Accès à l'information
  • Engagement personnel
  • Pas de représentation (élus)
  • Inscription dans un groupe
  • Maîtrise des codes de civilité et des règles
  • Compréhension du fonctionnement institutionnel
  • Objectivité

Compétences à développer:

  • Capacité à débattre et argumenter
  • Maîtrise des émotions
  • Connaissance des institutions
  • Exercer des pratiques citoyennes
  • Regard critique autonome
  • Perspectives et possibilité d'actions
  • Compréhension des enjeux actuels

Mission du personnel:

  • Expliquer et clarifier les questions
  • Garantir l'accès aux espaces de débat à tous et au droit de parole
  • Mettre en place les conditions de la liberté d'expression et du droit d'être entendu
  • Accompagner les individus dans l'exercice de leurs droits et devoirs
  • Garantir les conditions à l'exercice des droits
  • Analyse de situations

Enfant acteurEnfant acteur selon D. StoeklinActivités

2.4.4. L'autodétermination, droit de l'enfant

L'autodétermination peut se résumer en l'apprentissage de la maîtrise de sa propre existence. Elle implique de se connaître soi-même et d'évaluer forces et faiblesses afin d'acquérir de l'autonomie et une capacité de résolution de problèmes. Une action autodéterminée peut être réalisée par un individu indépendamment de sa situation ou de son âge. L'autodétermination requiert un sentiment de contrôle de l'environnement, de choix et d'intérêts.

L'autodétermination est un droit protégé par les droits liés à la personnalité et la liberté personnelle (arts. 7, 8 et 13, 14, 15 respectivement de la CDE). L'enfant étant un sujet de droit, il est impératif de lui octroyer l'opportunité d'exprimer son avis et de débattre sur les questions le concernant.

Objectifs:

  • Capacité d'anticipation des conséquences de ses actes
  • Prise de conscience
  • Contrôle de la frustration
  • Engagement personnel et participation active
  • Choix

Finalités:

  • Développement du sentiment de compétence
  • Reconnaissance et considération de l'individu
  • Citoyenneté active
  • Affirmation de soi

Critères:

  • Capacité de discernement
  • Degré de maturité
  • Développement physique, moral et psychologique
  • Apprentissage
  • Sécurité
  • Milieu
  • Situation

Mission du personnel:

  • Aider les enfants à identifier leurs limites
  • Donner les outils aux enfants afin d'exprimer leurs besoins
  • Prévoir les conditions adéquates à l'expression et au débat
  • Disposer de procédures claires
  • Donner accès à une information complète et neutre
  • Conduire les enfants à opérer des choix éclairés et à peser les intérêts
  • Évaluer les capacités et les ressources des enfants
  • Viser l'évolution

Exemples concrets:

  • Choix des activités
  • Investissement des espaces
  • Goûts alimentaires
  • Prise de responsabilités
  • Choix des amis et des groupes

Limitations:

  • Sécurité, danger et prévention
  • Règles de la société et normes
  • Intérêt supérieur de l'individu ou du groupe (priorités selon les contextes)

2.4.5. La participation comme finalité

La Convention relative aux Droits de l'Enfant (CDE) confère à l'enfant le droit d'être entendu sous certaines conditions, lorsqu'une décision l'affectant doit être prise. Dans ce sens, il est pertinent de préciser que la CDE (ONU, 1989) limite la prise en compte de l'opinion de l'enfant (0 - 18) à son degré de maturité, sa capacité de discernement (art. 12) et stipule l'intérêt supérieur de l'enfant dans toute décision le concernant (art. 3). Au niveau fédéral, l'article 11 de la constitution Suisse stipule la protection du droit des enfants et des jeunes à une protection particulière de leur intégrité et à l'encouragement de leur développement, comme à l'exercice par eux-mêmes de leurs droits dans la mesure où ils sont capables de discernement.

Objectifs:

  • Garantir les droits participatifs
  • Stimuler la prise de la parole
  • Recueillir les points de vue des enfants

Finalités:

  • Prise en compte de l'opinion de l'enfant selon son degré de maturité, sa capacité de discernement et l'intérêt supérieur de l'enfant
  • Offrir des conditions, des outils et des procédures pour permettre à l'enfant de s'exprimer et d'être entendu
  • Exercice de la participation

Critères pour la prise en compte de l'opinion de l'enfant:

  • Degré de maturité évolutive
  • Capacité de discernement
  • Intérêt supérieur
  • Environnement socioculturel

Compétences à développer:

  • Prise de la parole
  • Capacité à débattre et argumenter
  • Autonomie
  • Estime de soi
  • Respect aux opinions de leurs camarades
  • Connaissance du processus démocratique

Mission du personnel:

  • Utilisations de procédures concrètes et cohérentes.
  • Garantir la participation des enfants.
  • Permettre aux enfants l'accès à une information complète et neutre
  • La formation de l'équipe éducative lectures, documents pédagogiques, colloques hebdomadaires
  • Motiver aux enfants plus grands à donner l'exemple
  • Considérer l'enfant comme une personne à part entière
  • Garantir l'égalité de chance

Exemples concrets:

  • Tâches
  • Responsabilités
  • Projets
  • Gestion de salles

En conclusion, la citoyenneté est une œuvre commune cordonnée entre les divers acteurs impliqués. La mission de d’Hal & Cole vient compléter cet idéal commun dans la mesure où, les enfants peuvent en prendre conscience et l'exercer à travers la mise en œuvre des droits à la participation et nécessairement, à l'autodétermination.

Citoyenneté

2.4.6. Délégation de responsabilités, gestion d'activités et d'espaces

L'action éducative au sein d’Hal & Cole prévoit un encouragement à l'investissement personnel des enfants. Concrètement, les enfants prennent part à la vie institutionnelle en exerçant volontairement des responsabilités.

Dans la pratique, le personnel délègue des tâches aux enfants le souhaitant en tenant compte de plusieurs facteurs comme, les événements particuliers qui requièrent des adaptations d'objectifs et d'organisation.

Avant l'activité ou la tâche:

  • Procéder à un briefing (adapté au niveau d'autonomie)
  • S'assurer de la libre adhésion de l'enfant
  • Vérifier les facteurs environnementaux qui pourraient influencer l'activité
  • Évaluer et anticiper le déroulement de l'activité
  • Informer l'enfant des attentes et au besoin négocier avec lui
  • Procéder à l'inscription

Pendant l'activité ou la tâche:

  • Contrôler le bon déroulement (adapter la présence en fonction de la personne et du groupe)
  • Se tenir à disposition pour toute question ou besoin de clarification des enfants et du/de la responsable

Après l'activité ou la tâche:

  • Procéder à un débriefing (signifier les aspects positifs et relever les éléments à travailler)
  • Valoriser l'enfant et le groupe
  • Octroyer un espace de parole aux membres du groupe
  • Parler des pistes d'amélioration ou des éléments à reprendre

Délégation de responsabilités

2.4.7. Les activités - moments «formels»

Les moments «formels » désignent les périodes dédiées à l'établissement et à la transmission officielle et ritualisée de règles de fonctionnement ainsi que de normes sociales. De plus, durant ces moments particuliers, l'organisation de la vie institutionnelle peut prendre forme et évoluer. D'une part, les moments formels permettent de fournir les informations essentielles au collectif et d'autre part, les enfants ont l'opportunité de s'exprimer publiquement, de faire part de leurs suggestions ainsi que de communiquer autour de leurs projets.

Hal & Cole fonctionne avec deux moments formels principaux: L'accueil de bienvenue (début) et l'accueil de salutations (fin).

Objectifs des accueils:

  • Civilité, salutations
  • Rituel sécurisant et structurant
  • Transmission des informations, des événements spéciaux, des projets en cours
  • Espace de débat, de vote et de constitution de groupes de projets
  • Planification de la prestation (début) ou compte rendu de la prestation (fin)
  • Espace de parole
  • Distribution des responsabilités et des tâches

Sens:

  • Créer un sentiment de cohésion et d'appartenance
  • Fédérer le groupe par des valeurs et normes communes
  • Permettre l'émergence de l'implication pour le collectif
  • Permettre aux enfants d'expérimenter des postures
  • Développer les intérêts et les compétences

Finalités:

  • Acquisition d'un rythme et d'une structure
  • Valorisation des initiatives individuelles et collectives
  • Valorisation des enfants et des groupes
  • Fédération du collectif
  • Apprentissage de la responsabilité et du respect mutuel
  • Développement de la citoyenneté

2.4.8. Les activités - moments «libres»

Les jeux libres sont primordiaux pour le développement de l'enfant ainsi que pour ses apprentissages. Il acquiert et étend, au quotidien et de manière spontanée, ses habilités motrices, cognitives, sociales et émotionnelles. Le jeu est une activité créative qui permet de se réaliser soi-même, d'imiter des comportements, de se les approprier ainsi que de s'extraire de la réalité et de ses enjeux.

2.4.9. Fonctions du jeu

  • Motricité: implication du corps et manipulation
  • Fiction et réalité: réalité psychique et externe
  • Apprentissage: imitation, accommodation et assimilation
  • Sensorimoteur: 5 sens
  • Symbolique: expression et gestion des émotions - quête de sens
  • Expérimentation: projection et recherche de solutions ou d'alternatives
  • Personnalité: expérimentation de rôles (play = libre - game = social)
  • Créativité: innovation et création
  • Singularité: différenciation, identification et affirmation
  • Langage: développement et maîtrise
  • Espace transitionnel: action et pensée
  • Processus cognitifs: développement des aptitudes
  • Socialisation: constitution de groupes

2.4.10. Jeux libres à Hal & Cole

Choix d'activité libre pour les enfants

Critères:

  • Sécurité (pas de jeux mettant en danger soi-même ou des tiers)
  • Respect des consignes (en matière d'espaces, de civilité, de temporalité...)
  • Disponibilité des espaces (jeux adaptés à l'espace déterminé et au nombre)
  • Équité dans le partage avec les pairs (partage du matériel et des espaces)
  • Gestion du matériel et de la logistique (ordre, propreté, rangement,...)

Mission du personnel:

  • Accompagnement et soutien (préparation de l'activité, gestion de conflits)
  • Contrôle (adapté en fonction des jeux et des enfants)
  • Éveiller les intérêts (reformuler les demandes et conduire les enfants à les exprimer et les concrétiser)
  • Guider vers l'autonomie (posture médiatrice évolutive)

2.4.11. Les projets

Dans le cadre d’Hal & Cole le concept de projet représente un ensemble d'activités coordonnées ayant pour but l'accomplissement d'un objectif. Ses caractéristiques se composent d'une temporalité définie, d'une gestion de ressources matérielles, humaines ou financière et de l'application de moyens, de compétences et de connaissances.

Buts:

  • Concrétisation d'une idée, d'un besoin ou d'une envie
  • Partage
  • Évolution de la structure

Moyen:

  • Ressources humaines: disponibilité des adultes et des enfants
  • Ressources financières
  • Ressources matérielles et logistique
  • Infrastructure et locaux
  • Cadre

Finalités/sens:

  • Développer un sentiment d'appartenance
  • Valorisation
  • Sensibiliser à l'implication et au principe de réalité, de finances, de logistique et de matériel
  • Instaurer une continuité
  • Encourager à se positionner
  • Faire des choix
  • Apprendre à convaincre, à argumenter
  • Apprendre à tenir compte de l'autre, des autres groupes et des minorités = décatégoriser et recatégoriser -> Contacts intergroupes - fédérer
  • Développer la capacité d'expression et de réflexion
  • Expérimenter l'attente entre le désir et la concrétisation

Exemples:

  • Tournois sportifs divers
  • Nourriture et repas
  • Achats
  • Activités
  • Règles

Démarche:

  • Un enfant ou un groupe a une idée
  • Dépôt dans la boîte à idées
  • Discussion entre l'enfant et l'adulte au sujet de son idée
  • Démarchage de l'enfant auprès de ses pairs
  • Exposition de l'idée par l'enfant lors d'un accueil
  • Votations
  • Constitution d'un groupe d'organisation (hétérogène, multi-âge, etc._ dé et re-catégoriser)
  • Démarrage de l'organisation
  • Concrétisation

Questionnements:

  • Quoi
  • Pourquoi
  • Qui
  • Quand
  • Comment
  • Planification
  • Communication
  • Combien

Étapes:

  • Idée: Définition du suivi par les adultes
  • Base du projet: Définition des contours du projet avec l'enfant — Définition des objectifs collectifs et individuels, des limitations, des moyens et des délais
  • Préparation: Confronter, convaincre, argumenter, mesurer et redimensionner
  • Débat, adhésion et vote: Préparation à la présentation, accompagnement
  • Constitution du groupe de projet: Annonce des délais et réflexion
  • Co-construction: Création d'une dynamique de groupe, planification, accompagnement
  • Implication du groupe dans l'organisation: Favoriser une participation élargie, séparation des tâches, gestion des contraintes
  • Réalisation du projet: Libre adhésion et développement de compétences collectives et individuelles
  • Évaluation: Remercier, valoriser l'investissement devant l'ensemble

1. L'idée
2. Le débat et l'adhésion du groupe
3. La co-construction (groupe)
4. L'implication du groupe dans l'organisation
5. La réalisation du projet

Projet

2.4.12. Les repas en collectivité & développement durable

Le moment du repas ne représente pas uniquement l'assouvissement d'un besoin primaire. D'autres aspects psychologiques et comportementaux doivent être observés et au besoin, travaillés.

• Savoir-vivre:
Manger proprement, attitude à table, prendre en compte les autres, respecter le collectif, respecter le partage de l'espace, le niveau sonore,...

• Partage:
Autonomie - apprendre à gérer les quantités, partager les denrées, impact sur image de soi perçue par les autres

• Socialisation:
Appartenance, respect des libertés individuelles, estime de soi, reconnaissance, respect des coutumes et des codes, apprendre à communiquer avec les autres, nouvelles rencontres, nouvelles amitiés

• Sécurité:
Physique, environnementale, psychologique (écoute et alternatives proposées), affective (comprendre la demande), physique et matérielle

• Équilibre alimentaire:
Sensibilisation aux goûts, découvrir de nouvelles saveurs, apprendre à manger équilibré.

• Écologie et développement durable:
Sensibilisation, provenance des produits - achat des produits locaux et de saison (goûters et déjeuners), récupération, gaspillage, conscience écologique, différences de goûts, impact écologique, favoriser agriculture et économie du pays, manger les restes, recyclage

• Régimes spéciaux:
Ouverture à la différence, cultures, différences des habitudes alimentaires
< Page précédenteRetour au sommaire du programme pédagogique | Page suivante >

Image qui suit la souris